Du coaching ?…

Du coaching ?…

Alors comme ça tu fais du coaching ?…

Je ne sais pas vous, mais j’ai toujours du mal avec cette question, “et toi tu fais quoi dans la vie ?”, parce que m’attelant à une multitude de choses et je ne sais jamais comment synthétiser. Souvent je m’amuse à répondre de façon décalée, ou sobrement, sans rentrer dans les détails. Certains de nos interlocuteurs sont pugnaces et nous questionnent davantage, et généralement quand je prononce le mot “coaching“, le sourcil se lève, l’oeil interroge et la curiosité s’exprime.

” Genre… tu fais du coaching en séduction ?  Ah la Hitch ?”

“Exactement, c’est tout moi, d’ailleurs ce soir, je suis en exercice de pratique…”
Il y a quelques semaines j’ai créé un compte Instagram pour notre entreprise, et j’ai eu la bonne idée de consulter des hashtag comme #developpementpersonnel ou #coachingprofessionnel. Je me suis rendue compte que même entre professionnels, nous n’avions pas du tout la même vision de notre métier. Certains voient le coaching comme un dépassement de soi, un besoin de se distinguer et de se surpasser au quotidien. Une quête d’un soi idéal (ou idéalisé), laissant peu de place à l’échec et au renoncement.
“Le courage consiste à faire ce dont vous avez peur. Car il n’y a pas de courage sans crainte.” Eddie Rickenbacker
D’autres vous expliquent que le coaching vous donne des clés pour atteindre tous vos objectifs, telle une formule magique que l’on pourrait prononcer et qui ferait que du jour au lendemain, l’ensemble de nos problèmes disparaît…
“Quoique vous pensiez ou croyiez pouvoir faire, faites-le. L’action porte en elle la magie, la grâce et le pouvoir.” Goethe
Je suis tombée sur une multitude d’injonctions : “Ne faites pas…”, “Arrêtez de…”, “Dites-le…”, “Pensez-y…” qui m’ont données l’impression de suivre une recette de cuisine pour vivre mieux ou devenir une meilleure version de moi-même.

Le coaching c’est…

un retour à soi, une mise en lumière de ressources que l’on a oubliées ou mésestimées en fonction d’expériences passées… La démarche n’est pas de suivre aveuglement les conseils du coach, car vous êtes la meilleure personne pour savoir ce qu’il vous faut. … un cheminement, que l’on fait en compagnie d’un coach pour atteindre un objectif que l’on s’est fixé, pour ce faire, il faut (entre autres) que ce but soit sous notre contrôle et qu’il ait une plus value dans la situation que l’on cherche à améliorer. Et vous l’aurez compris c’est avant tout ma vision du coaching !  Je ne prétends pas faire une étude exhaustive sur l’ensemble des pratiques du coaching, je tenais simplement à souligner qu’à mes yeux il y a une valeur essentielle qui fait cruellement défaut chez certains de mes congénères : la Bienveillance envers l’autre.  Un coach se doit d’être à l’écoute de l’autre, dans sa propre réalité (et altérité), il ne peut en aucun cas lui dicter une conduite à tenir ou une marche à suivre (ou avec beaucoup de parcimonie). J’ai trouvé une vision très grégaire de nos pratiques sur les réseaux sociaux, chaque individu est unique, tout comme chaque coaching est différent, nous ne pouvons appliquer un modèle qui marche pour une majorité. Sinon, vous pouvez acheter un bon livre de développement personnel, qui vous promulguera tout un tas de conseils et  d’exercices : ce sera certainement plus économique 😉…     Non classé

Leave a Comment