A l’aube de 2019… cultivons la gratitude !

A l’aube de 2019… cultivons la gratitude !

Dans mon monde à moi, pour vivre heureux, vivons cachés… et pourtant aujourd’hui, j’ai quelque chose d’important à partager.

En cette période de fin d’année, l’heure est aux bilans et aux clôtures, c’est un moment où l’on peut faire le point sur ce qui a fonctionné, et ce qui cherche encore à être amélioré. Le but étant d’entamer 2019 sous les meilleurs auspices, alors tout un chacun s’emploie à vous souhaiter le meilleur pour l’année qui arrive, que vous soyez dans la réussite, et dans l’avancement de vos projets professionnels.

J’ai décidé de prendre ma plume (euh… pardon mon clavier) afin de remercier l’ensemble des personnes que nous avons eu la chance de former, d’accompagner et parfois même simplement de rencontrer tout au long de cette année.

A titre personnel, je tenais à leur écrire ma gratitude, car je ne cesse d’évoluer et de grandir à leur côtés. Bien souvent, nous sommes amenés à rencontrer des individus à qui on demande de changer, d’atteindre des objectifs complexes, d’évoluer sur une thématique précise, voir des individus qui sont étiquetés comme “dysfonctionnant”. Et à chaque fois, ces personnes acceptent de faire un bout de chemin à nos côtés, et se remettent en question, ce qui est très inconfortable parfois.

J’entends souvent dire que le coaching est un espace où le coaché s’écoute parler, où on lui donne une attention toute particulière qui le pose sur un piédestal, réservé à une élite,  et qui de ce fait favorise la culture de l’ego… De mon expérience, je suis admirative de ces coachés, qui partagent leurs difficultés et font face à leurs croyances limitantes (bien ancrées parfois…) avec beaucoup de pudeur et d’humilité, toujours dans cette quête de changement.

L’objet de ma missive est de vous dire à vous, qui êtes passés par chez nous, merci pour votre présence, votre confiance, de vos partages d’expériences et de connaissances, de ces “grands moments de solitude”, de nos silences, de nos échanges de point de vue, de nos rires (aux larmes parfois), de nos lapsus, de vos colères aussi, des étincelles dans vos regards, de vos retours d’expérience, de vos changements de cap (voir de vie), et de l’expression de vos coups dans l’eau ou de vos grandes victoires…. n’oublions pas les kms partagés sur l’ensemble du territoire monégasque pour nos coaching de plein air, car comme vous le savez certainement, nous réfléchissons bien mieux avec nos pieds !

Mesdames, Messieurs, ce fut une réelle joie de travailler à vos côtés. Chercher à changer le monde commence par se changer soi-même, et je salue le courage de ceux qui se lancent dans des démarches de développement personnel, parce que ça n’a rien d’aisé. Quant à ceux qui trouvent qu’il est plus facile d’encourager l’autre à changer que soi, il n’est jamais trop tard pour bien faire : 2019 est là, et nous le serons aussi.

Belle route à tous, et n’oubliez jamais l’essentiel : Vous.

Humeur

Leave a Comment