Le Coaching Professionnel à Monaco

Le coaching professionnel à Monaco, est une démarche entreprise par un individu appartenant à une structure,  souhaitant évoluer sur une thématique professionnelle. Il existe plusieurs cas de figure : l’entreprise peut proposer à un de ses employés de se faire accompagner dans le cadre d’une évolution de carrière, d’une nouvelle mission, il est également possible que ce soit l’employé qui fasse cette demande auprès de son entreprise, car il n’a pas l’impression d’avoir accès aux ressources nécessaires (en lui) pour faire face à un type de situation spécifique.

Comment ça marche ?

Dans la majorité des cas, c’est l’entreprise qui est demandeuse, il y a donc des besoins et des attentes qui sont exprimés pour un collaborateur. Le coach est contacté par la structure, il y a une première rencontre avec un responsable des ressources humaines, ou du service au sein duquel évolue la personne à coacher, le but est de contextualiser la demande, ainsi que de connaître le mode de fonctionnement du coach.

Par la suite, le coach et le coaché se rencontrent, c’est un moment-clé, où l’on apprend à se connaître, le coach se présente et explique comment il procède, le coaché doit se sentir en confiance, il est donc judicieux qu’il ait le choix entre plusieurs accompagnants. A notre sens, un coaching professionnel fonctionne selon une alchimie qui se développe entre deux entités différentes, qui s’accordent leur confiance, le temps d’une aventure humaine, où l’une d’elles va trouver des ressources en elle pour évoluer et l’autre sera là, à ses côtés pour accompagner ce changement. Il n’est question ni de jugement, ni d’évaluation : un coaching est une coexistence mise en place pour cheminer vers un but défini.

L’entretien tripartite

Une fois que coaché et coach se sont entendus, il est nécessaire de créer une rencontre avec la personne qui est commanditaire du coaching (si commanditaire il y a).

 

C’est ce que l’on nomme dans notre jargon, la rencontre ou réunion tripartite, essentielle pour que les attentes du coaching professionnel soit expliquées, les buts fixés et les indicateurs donnés. Faire du coaching professionnel n’est pas simplement faire du développement personnel, découvrir de nouveaux outils de communication ou de management, c’est avant tout atteindre un ou des buts que le coaché et son entreprise fixent.

C’est le point de départ de tout coaching chez Groupe Expression, savoir ce que la personne cherche à atteindre, et se donner des moyens de comprendre comment elle y sera arrivée. C’est pourquoi nous rédigeons un contrat de coaching professionnel (confidentiel) reprenant les différents éléments énoncés précédemment, ainsi que l’ensemble des modalités pratiques et déontologiques qu’engendre la démarche du coaching. Ce contrat peut être signé par les 3 entités présentes à la réunion tripartite.

Déroulement d’un coaching professionnel à Monaco

Le coaching dure en général entre 10 et 20 séances (tout dépend de la problématique de départ) de 1h30 à 2h00.

Les séances peuvent se dérouler au sein de l’entreprise à Monaco, idéalement dans un lieu neutre (le bureau du coaché n’est donc pas un lieu opportun), calme et confidentiel. Elles peuvent se dérouler à notre bureau, le Groupe Expression, à la Tour Odéon, 36 avenue de l’Annonciade à Monaco. C’est un lieu propice à l’échange,  et au partage, la confidentialité et la neutralité y sont garanties. C’est l’option que nous vous conseillons. Les séances peuvent également se dérouler à l’extérieur, soit en plein air, soit dans un lieu public à Monaco, il est évident que cela est proposé en amont et en fonction des possibilités d’organisation du coaché. Rien n’est imposé et le coaché est toujours décisionnaire quant au lieu de séance. 

Ces séances seront espacées idéalement d’une quinzaine de jours, afin que le coaché ait le temps d’assimiler ou de mettre en pratique les connaissances et apprentissages acquis lors des précédentes rencontres. Chaque prochain rendez-vous est fixé en fin de séance, cependant, l’ensemble des séances peut être programmé au préalable et en une seule fois.

Tout coaching se termine par une séance de clôture, et dans la logique, une nouvelle rencontre tripartite, afin de valider l’apport du coaching et l’évolution du coaché.

Interruption anticipée

Le coach se réserve le droit d’interrompre le cycle de façon anticipée, s’il est confronté à une situation allant à l’encontre de ses principes déontologiques, s’il se trouve dans une situation où il perçoit que les besoins du coaché dépassent ses domaines de compétences ou si les objectifs du coaché sont atteints avant le nombre de séances prévu initialement.

Le coaché peut également interrompre le présent contrat par anticipation, seules les séances effectuées seront alors facturées. Il est nécessaire que pour toute interruption anticipée, une dernière séance de bilan soit envisagée afin de clôturer le processus de coaching.

 

Confidentialité et Déontologie

Le coach, s’engage à considérer comme confidentielles, et entrant dans le champ d’application du secret professionnel auquel il est tenu, les informations de toutes natures (personnelles et professionnelles), relatives notamment aux activités du client, à son organisation et à son personnel, que l’exécution de sa mission l’amènerait à connaître.

Le coach, s’engage également à : 

  • mettre ses connaissances et compétences au service de l’entreprise ;
  • faire en sorte que la mission d’accompagnement soit adaptée à la personnalité du coaché et conserve un caractère individuel ; 
  • rester dans les limites de la mission telle qu’elle est définie et s’inscrire dans le cadre de la politique générale de l’entreprise ;
  • aider le coaché à assumer de façon autonome sa mission sans s’y substituer.

Le coach agit avec bienveillance et respect, en aucun cas il ne peut user de sa position et exercer un abus d’influence de quelque nature que ce soit envers le coaché. Le coach ne peut nullement savoir ce qui est souhaitable, bénéfique ou meilleur pour le coaché, son rôle est d’aider à faire émerger des réponses , d’identifier des ressources, de mettre en place des processus d’apprentissage ou des partages de connaissances…

Le coaché s’engage à ne pas utiliser les supports pédagogiques à des fins de formation interne ou externe.